Le sol

Trop souvent condidéré comme un simple support de culture, le sol est en fait peuplé d'innombrables êtres vivants, animaux ou végétaux, visibles ou microscopiques. Ils sont les garants de la fertilité du sol: ils travaillent en permanence pour décomposer et transformer la matière organique afin de la rendre accessible aux plantes.  Le sol est donc un monde organisé où chacun à sa place. Il est indispensable de perturber au minimum les différentes couches qui le composent en évitant les labours et les outils qui retournent la terre. Nous préférons ainsi utiliser le griffon, qui aére la terre sans la retourner, ou la grelinette pour les petites surfaces.

Nous utilisons occasionnellement la traction animale (buttage et ramassage des pommes de terre) qui limite considérablement le tassement du sol.

Pour croître, les plantes ont des besoins: air, lumière, eau, chaleur, mais également une terre fertile. Pour cela, il est indispensable de nourrir le sol. Chaques printemps nous apportons du fumier de chèvres composté. Nous utilisons aussi des purins de plantes (ortie, consoude) sur certaines cultures (en particulier tomates, aubergines, choux, poireaux...).  Nous tentons d'inclure des engrais verts dans nos rotations afin d'enrichir le sol par la matière organique qu'ils apportent: après quelques mois de croissance, ils sont coupés, broyés puis enfouis pour qu'ils se mélangent à la terre, s'y décomposent et la nourrissent. Leur rôle est aussi de maintenir le sol couvert pour les secteurs qui ne sont pas utilisés au printemps, ce qui le protége des ravinements, des fortes chaleurs, de la multiplication des herbes sauvages... 

 

Buttage des pommes de terre

Passage du griffon au printemps

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site